Bénéficier du soleil, même l’hiver

bénéficier du soleil

Les sociétés nordiques courent après le soleil pour sa chaleur. Il est comme un manque que même les vacances ne réussissent pas à combler. En revanche, trop s’y exposer entraine des problèmes. Éclairons ce paradoxe à travers! Apprenez 7 trucs faciles pour capitaliser en vitamine D et bénéficier du soleil.

Le soleil éveille la nature et donne la vie. C’est pourquoi la naturopathie considère qu’il est essentiel de savoir capter son énergie.  Il joue un rôle capital dans la production de vitamine D. Il favorise l’immunité, une peau radieuse, la bonne humeur et la solidité des os. Ne cherchez plus ailleurs ce qui simplement se trouve dans la force guérisseuse du soleil. J’explique ici pourquoi il est important d’enlever vos lunettes fumées. Aussi, je vous parle du soleil à boire… et de la luminothérapie.

Le soleil nocif

La couche d’ozone étant fragilisée par l’activité humaine, elle filtre mal les rayons ultraviolets (UV). Ils nous cuisent à grands coups de soleil. Ce sont eux les grands responsables. Ils endommagent le derme, blessent les yeux, encouragent le cancer de la peau… Bref, s’y exposer fait plus de tort que de bien. Mais faut-il à ce point fuir le soleil?

L’été, c’est trop

Vous avez hâte qu’arrive l’été. Malheureusement, c’est la saison où vous évitez le plus de vous exposer. Les brûlures et les cloques, non merci. L’obligation de mettre de la crème solaire vous irrite. Vous n’aimez pas la sensation graisseuse et ça vous exaspère. En plus, vous avez la peau blanche et un teint de roux. C’en est trop, vaut mieux rester enfermé à l’air conditionné. Surtout, ne remisez pas vos chandails de laine, vous en aurez besoin pour vous réchauffer au coin du climatiseur. Gare au coup de froid!

L’hiver, c’est pas assez

Dès l’automne, nous sommes en manque de lumière. Cela entraine alors un manque d’énergie. Êtes-vous sujets à la somnolence, à la tristesse et à l’hypersensibilité ? Voilà des signes qui annoncent pour certains une dépression saisonnière.  Être privé de soleil veut dire froid et inconfort. Vous aurez aussi raison de vous sentir en baisse immunitaire. Le soleil participe à augmenter vos défenses. Il est l’ami des globules blancs. Pas étonnant que l’hiver soit la saison des rhumes. Misère !

Ozone troué qui empêche de bénéficier du soleil

Notre utilisation des bombes aérosol et de gaz chlorés a troué la couche d’ozone. Elle laisse passer trop de soleil. Nous avons tous une part à jouer dans cette réalité. Si l’on veut tirer le meilleur de ce que la terre a à nous donner, respectons-là. Si nous sommes frustrés ou inquiets, ça relève de nous. L’idée n’est pas d’avoir un discours culpabilisant, car nous faisons aussi partie de la solution. Avec un peu d’efforts, des recherches nous prédisent le rétablissement de la couche d’ozone avant 2050.

Notre besoin en vitamine D 

Le fait est que nous avons besoin de nous exposer au soleil. Il est le premier facteur qui favorise la production de vitamine D pour l’humain. Elle aide à l’absorption du calcium qui participe à la santé des os et des dents. En naturopathie, il est souvent question de l’équilibre acido-basique. Le corps a tendance à être trop acide dû à une surcharge de déchets (toxines). Le calcium est LE minéral par excellence pour neutraliser l’acidité du corps. C’est un élément important pour contrer l’apparition des maladies.

7 trucs pour capter la vitamine D et bénéficier du soleil:

1. Enlevez vos lunettes de soleil

De avril à octobre, c’est la période idéale pour bénéficier du soleil.  Sachez que les UVB doivent passer par les yeux directement pour stimuler la vitamine D. Se couvrir les yeux empêche le cerveau de s’ajuster au bon niveau de luminosité. Vous captez ainsi moins de lumière, ce qui vous laisse en carence. Il est possible de vous acclimater au soleil sans lunettes. Profitez du matin et de la fin de l’après-midi pour enlever vos verres fumés. C’est à ce moment que les rayons sont moins forts et moins nocifs. Le matin, la lumière est énergisante mais pas accablante. Le soir, elle est apaisante.

2. Exposez-vous 

Votre corps en entier a besoin de capter le soleil. Il transforme le cholestérol de la peau en vitamine D. Il est simple de profiter du soleil l’été. Offrez-vous des expositions courtes sans crème solaire. Cela permet une meilleure absorption des rayons lumineux. Mettez un peu de côté la peur des coups de soleil. Pensez à éliminer l’acidité de votre organisme pour mieux bronzer et moins rougir. En effet, les rayons du soleil auront tendance à vous brûler au contact de l’acidité corporelle. Elle peut cependant être évacuée par une bonne alimentation. J’en parle dans cet article.

Le soleil réchauffe le corps. Cela favorise l’augmentation de son métabolisme. Il se met à suer et à dégager les toxines. La transpiration, quoiqu’elle puisse être incommodante, est saine. C’est une autre façon d’expulser le trop-plein d’acidité.

bénéficier du soleil

3. Purifiez-vous avec le soleil

15 minutes suffisent pour bénéficier du soleil. Il purifie et s’avère aussi un puissant germicide qui nettoie. L’aspect de la peau peut en être amélioré. Une exposition modérée peut enrayer l’eczéma, le psoriasis et l’acné. Soyez comme des draps séchés au soleil. Ça sent propre, bon et frais… Les rayons UV désinfectent l’air. L’hygiène est bonifiée, permettant un meilleur contrôle des infections.  Bactéries et virus, ces responsables des maladies, ont du mal à résister sous l’action des ultraviolets. Le soleil est donc un allié contre les rhumes, les gastro et malaises saisonniers.

4. Consommez des sources alimentaires végétales de vitamine D.

Au-delà d’une bonne alimentation, il faut savoir que la vitamine D se retrouve dans des aliments précis. Les jaunes d’oeuf et les graines tournesol en contiennent. Les poissons d’eau salée (morue et flétan) en fournissent une bonne quantité et sont à privilégier. Les champignons girolles, si vous en trouvez, sont aussi de bonnes sources.

5. Prenez des suppléments de vitamine D3.

L’alimentation ne suffit pas. Il est rare qu’on puisse faire le plein de vitamine soleil durant l’été. Les aliments qui en contiennent sont restreints. C’est pourquoi la prise de suppléments est recommandée à l’automne. Recherchez la vitamine D3. Elle est plus facilement assimilable pour le corps humain.

6. Ayez recours à la chlorophylle.

Complétez votre apport vitaminique par ce que j’appelle du soleil à boire. En effet, la chlorophylle utilise la lumière du soleil pour donner aux végétaux leur couleur vert vibrant. Elle représente le sang de la plante. Pour l’homme, elle est une source de calcium, un purifiant et un tonique. En consommer quotidiennement augmentera votre vitalité. Pour une meilleure efficacité, je vous suggère la forme liquide.

7. Essayez la luminothérapie

Les lampes UV peuvent être utiles pour votre usage domestique. La luminothérapie est idéale pour les baisses d’énergie à l’automne. Elle aide à réguler votre horloge biologique et votre humeur. Un Canadien sur cinq, surtout des femmes, serait touché par la dépression saisonnière. Ces lampes sont abordables, compte tenu des effets qu’elles rendent. Les avis médicaux confirment des résultats en quelques semaines, ou moins. Ça vaut la peine de magasiner. La SADelite est une des plus populaires. Pour un modèle plus compact et moins cher, il y a les HappyLight.

En résumé

Le soleil est un peu ce malmené. Pourtant son rôle est essentiel. Il est à la portée de tous, gratuit et guérisseur. Il participe à la production de la vitamine D. Il  aide à absorber le calcium, un minéral important pour contrer l’acidité.  Voici ce qu’il faut retenir:

  • On peut s’exposer au soleil modérément sans crème solaire le matin et le soir surtout.
  • Les yeux doivent capter la lumière sans le filtre des verres fumés. Le cerveau est ainsi stimulé par les rayons et peut mieux fabriquer la vitamine D.
  • Le soleil purifie. Il est bon pour la peau et son action anti microbienne éloigne les maladies.
  • Certains aliments contiennent de la vitamine D. Le flétan et la morue sont des sources appréciables.
  • Il est recommandé d’avoir recours aux suppléments en vitamine D3 dès l’arrivée de l’automne.
  • La chlorophylle est comme du soleil à boire. En consommer aide à garder la forme et une bonne vitalité.
  • Pour contrer la baisse d’énergie saisonnière, la luminothérapie a fait ses preuves. La SADelite et la HappyLight sont de bons choix.

Vous avez des idées à partager concernant cet article: Bénéficier du soleil pleinement, même l’hiver?

Mélanie Paquette-Martin

Mélanie Paquette-Martin est issue d’un parcours de recherchiste télévision. Elle est naturopathe nd., rédactrice web et blogueuse.

Abonnez-vous à ses publications: 

Recevez les nouveaux conseils santé

Laissez un commentaire

%d bloggers like this: